search
top

Définition de sciences auxiliaires

Une science auxiliaire est celle qui sert de support à une autre science pour que celle-ci puisse parvenir à ses fins et objectifs. Ce sont des disciplines scientifiques pouvant complémenter une science dans certains cas particuliers.

Bien que le terme puisse faire allusion à de différentes sciences, la notion de sciences auxiliaires est étroitement liée à l’histoire. Ceci dit, parfois, la mention aux sciences auxiliaires désigne explicitement les sciences auxiliaires de l’histoire.

L’archéologie, le droit et l’étymologie sont quelques-unes des sciences auxiliaires qui apportent la documentation ou des sources d’analyse aux historiens. La plupart du temps, il s’agit de sciences autonomes disposant de leurs propres méthodologies, ce qui rend l’idée de science auxiliaire pas tout à fait exacte, raison pour laquelle elle est devenue pratiquement obsolète.

Ces disciplines auxiliaires aident l’historien à être en mesure d’analyser/exploiter des documents ou des vestiges et, ainsi, de connaitre son origine historique, d’extraire des données et de générer une nouvelle information. La collaboration des experts (par exemple, d’un archéologue) s’avère essentielle dans beaucoup de situations.

De nombreuses sciences auxiliaires se sont développées à partir de l’étude de questions qui varient au fil du temps (comme la chronologie), tandis que d’autres sont survenues suite à la comparaison entre des réalités ou des facteurs différents (comme l’histoire de l’art ou l’histoire du droit).

Il y a lieu de souligner que l’ensemble des documents historiques relatifs à une question est connu sous le nom d’historiographie. Ceci dit, l’historiographie constitue l’épistémologie de l’histoire.



top