search
top

Définition de rhétorique

Le mot rhétorique provient du latin rhetorĭca bien que son origine plus lointaine dérive de la langue grecque. Il s’agit de la capacité de rendre le langage, oral ou écrit, suffisamment efficace pour plaire, émouvoir ou persuader.

On peut dire que la rhétorique est l’art de bien parler ou la technique de s’exprimer correctement et convenablement. Elle est composée d’un système de règles et de ressources qui agissent à plusieurs niveaux de la construction discursive. Ces éléments sont interconnectés et se répercutent sur divers domaines.

Les experts en rhétorique étudient les procédés du langage destinés à l’esthétique de celui-ci ou à la persuasion. Autrement dit, du point de vue de la rhétorique, le discours se veut plus que le simple fait de communiquer.

Pour les Grecs d’autrefois, la composition du discours consistait en deux grandes phases : l’inventio (l’orateur analyse les contenus d’un répertoire déterminé au préalable – pouvant être dans sa mémoire ou appartenir à la société en général – et les établit en tant que contenus de son discours) et la dispositio (l’organisation des contenus trouvés par l’inventio).

La structuration du discours, d’autre part, se développe en quatre parties, à savoir : l’exordium (la partie initiale qui se veut d’attirer l’attention de l’auditeur et de lui présenter la structuration des contenus), la narratio (l’exposition du sujet et la thèse), l’argumentatio (présentation des raisons qui soutiennent la thèse) et la peroratio (le résumé de ce qui a été dit).

Dans le langage quotidien, la notion de rhétorique peut avoir un sens dépréciatif pour mentionner les raisons qui n’ont rien à voir ou les divagations. Exemple : « Laisse tomber la rhétorique et explique-moi ce que tu as fait des papiers ».



top