search
top

Définition de révolution française

La révolution française est un évènement social et politique qui a eu lieu entre 1789 et 1799 en France et qui, au fil du temps, s’est répandu dans d’autres pays. Parmi ses principales conséquences, il y a lieu de mentionner celle du roi Louis XVI, mettant fin à l’Ancien Régime (un système où le pouvoir appartenait à une seule personne et où la mobilité sociale n’existait pas).

Avec l’abolition de la monarchie française, la Première République. La période révolutionnaire a eu des contradictions internes et des divisions parmi ses propres promoteurs jusqu’à l’an 1799, lorsque Napoléon Bonaparte a mis fin à la révolution et à ses mesures par un brutal coup d’état.

Avec la révolution française l’absolutisme a pris fin et la bourgeoisie (petits capitalistes) est apparue en tant que classe sociale dominante. Le pouvoir a cessé d’être héréditaire ou divin. Ceci dit, théoriquement, n’importe quelle personne pouvait être élue pour accéder au gouvernement.

Il y a lieu de mentionner qu’en 1789 l’Assemblée Constituante de 1789 (dite aussi assemblée nationale constituante) a décrété la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 et a établi le principe de liberté, égalité et fraternité comme base du système.

Une autre circonstance née avec la révolution française qui s’est maintenue au fil du temps est la division politique entre la gauche et la droite, causée par les regroupements qui avaient lieu dans l’Assemblée. Les conservateurs et les aristocrates s’asseyaient du côté droit ; les plus radicaux (extrémistes), en revanche, occupaient le secteur gauche. C’est ainsi qu’est née la conception des politiques de droite ou de gauche, selon la place occupée par les membres de l’assemblée.



top