search
top

Définition de revenus

Du verbe « revenir », le terme revenu s’inscrit dans le glossaire économique et désigne ce que perçoit une personne ou une collectivité (une banque, par exemple), en nature ou en monnaie, comme fruit d’un capital placé (intérêt sur un capital prêté, dividende sur un capital engagé) ou comme la rémunération d’une activité ou dans le cadre de l’exercice professionnel. S’il s’agit d’une activité commerciale ou productive, on parle alors de profit. Concernant le métier/le travail exercé, ce revenu est le salaire.

Autrement dit, c’est aussi ce que rapporte un capital, un fonds, une rente ou un travail: « Je bosse dix heures par jour, mais mes revenus ne sont toujours pas suffisants pour remplir mes obligations », « La forte demande nous a permis de voir augmenter les revenus de la société et d’augmenter les salaires du personnel », « J’aimerais faire des épargnes pour m’offrir une voiture mais, avec de tels revenus, c’est pratiquement impossible ».

Dans une économie capitaliste, le niveau des revenus est associé à la qualité de vie. Plus les revenus sont importants, plus les gens peuvent se permettre de consommer et de faire des épargnes. Par contre, avec des revenus faibles voire nulles, les ménages ont du mal à satisfaire leurs besoins matériels.

Concernant l’État et les administrations publiques, il y a lieu de mentionner le revenu national, soit la somme de tous les revenus élémentaires du pays, survenant des impôts, des taxes, des cotisations sociales, de la vente ou du loyer de propriétés, l’émission d’obligations et des profits générés par les entreprises publiques, pour ne citer que quelques exemples. Ce revenu permet le développement des dépenses publiques.

En ce qui concerne la régularité des revenus, nous retiendrons les revenus courants ou récurrents (ceux que l’on a l’habitude de percevoir et qui sont prévisibles, comme le salaire) et les revenus exceptionnels ou non récurrents (perçus suite à un évènement spécial, comme une prime ou encore un héritage).



top