search
top

Définition de république

Du latin res publĭca (« chose publique »), la république est une forme d’organisation de l’État. Dans la république, l’autorité maximale tient ses fonctions pendant un temps donné et est élue par les citoyens, directement ou par le biais du Parlement (dont les intégrants sont, eux aussi, élus par le peuple).

Par extension, on entend par république l’État qui est organisé ainsi et tous les régimes non monarchiques. Ce terme est également employé pour désigner le corps politique de la société et la cause publique (par exemple: « La corruption des ministres porte atteinte à la république », « La république ne peut pas tolérer les mauvais traitements de ses fonctionnaires »).

Le principal canal de participation citoyenne dans la république est le vote. Les élections doivent être libres et le vote, secret. Ainsi, les citoyens peuvent exercer leur participation sans pressions ni contraintes.

Il y a lieu de mentionner que parmi les États qui, au fil de l’histoire, se sont auto-dénommés de républiques, plusieurs d’entre eux n’ont pas permis la participation de leurs citoyens aux élections et n’ont pas respecté non plus les droits humains. C’est le cas des États totalitaires comme la Chine ou l’ex-Union des Républiques Socialistes Soviétiques (U.R.S.S.). Il en est un peu de même des républiques islamiques, lesquelles reposent sur le Coran et non pas sur l’Illustration (par conséquent, elles se basent sur des croyances de foi et religieuses).

Outre la participation politique active des citoyens, d’autres principes s’avèrent essentiels pour le fonctionnement de la république, à savoir, la division des pouvoirs, la concrétion de la justice et la quête du bien commun.



top