search
top

Définition de réforme protestante

L’action et l’effet de réformer (modifier, refaire quelque chose, former à nouveau) est appelée la réforme. Protestant(e), à son tour, est un adjectif qui peut évoquer celui ou ce qui proteste ou, dans le domaine de la religion, celui qui est adepte ou qui défend le luthéranisme ou n’importe quelle de ses branches.

Il est connu comme la Réforme Protestante le mouvement qui a émergé au XVIe siècle et qui a déclenché un changement profond dans l’Église Catholique. Les protestants s’opposaient à l’autorité du pape sur l’ensemble de la communauté chrétienne et cherchaient à ce que l’Église revisite les racines du christianisme primitif.

La Réforme Protestante fut encouragée par différents religieux, politiciens et intellectuels, ayant pour leader le prêtre Martin Luther, qui a interprété les doctrines médiévales ayant pour base les Saintes Écritures, ce après quoi il a récusé le système des sacrements de l’Église Catholique de l’époque, qui comprenait la vente des indulgences. Pour Luther, l’Évangile devait être prêché librement et non pas faire l’objet de commercialisation.

Grâce au soutien de diverses autorités civiles, la Réforme Protestante a réussi à réformer de nombreuses églises chrétiennes de l’état. Au fil du temps, le protestantisme a réussi à devenir la troisième branche du christianisme, avec plus de 500 millions de fidèles, à l’heure actuelle.

La réponse de l’Église catholique à la Réforme Protestante fut connue comme contre-réforme catholique, comprenant la réaffirmation de sa doctrine millénaire, avec la consécration du pain et du vin comme le Corps et le Sang du Christ et la vénération des reliques et des images iconiques pratiques chrétiennes, entre d’autres choses.



top