search
top

Définition de pulsion

En psychanalyse, la pulsion est l’énergie psychique profonde qui dirige l’action à un but donné et qui se décharge en y parvenant. Le concept se réfère à quelque chose de dynamique qui est influencé par l’expérience de l’individu. C’est ce qui différencie la pulsion de l’instinct, qui est congénitale (hérité par la génétique).

L’instinct caractérise les animaux non rationnels avec des objets fixes pour leur satisfaction. La pulsion, cependant, n’a pas d’objet prédéterminé. Les pulsions, par conséquent, sont liées à des forces issues des tensions somatiques de l’humain avec différentes sources et façons de se manifester.

La notion de pulsion a été développée par l’autrichien Sigmund Freud à la fin du XIXe siècle quand il a commencé à réfléchir sur les conduites humaines qui vont au-delà de l’instinct et qui peuvent même le contredire.

Ainsi, Freud a établi que la pulsion est la tension corporelle qui tend à différents objets et qui est déchargée en accédant aux mêmes, bien que momentanément, étant donné que la pulsion n’est jamais complètement satisfaite.

Le père de la psychanalyse distingue différents moments de la pulsion, comme la source (l’origine qui réside dans le somatique), l’effort ou drang (la tension qui se traduit en pulsion), la cible (à l’état passif ou actif) et l’objet (qui réduit temporairement la tension).

Pour certains psychanalystes, les pulsions surviennent de l’absence initiale d’un objet instinctif. À cause de ce manque, le désir se traduit par des pulsions qui ciblent des buts momentanés. Une fois atteint cet instant donné, la pulsion redémarre le processus.



top