search
top

Définition de psychologie scientifique

Le mot psychologie dérive du grec psico- (« âme », « activité mentale ») et -logia (« étude »). Il s’agit de la science qui étudie les processus mentaux au moyen de trois dimensions: cognitive, affective et comportementale.

La psychologie scientifique, dépourvue de la spéculation et la métaphysique, est née au XIXe siècle. Avec la psychophysique, dont le but est de mesurer le mental de manière quantitative et qui cherche à établir un lien entre le physique et le psychologique, la psychologie fait désormais partie des sciences objectives.

Le premier laboratoire de psychologie scientifique a été établi par Wilhelm Wundt à Leipzig (Allemagne). Dès lors, la psychologie ne cesse d’offrir d’importants apports à la connaissance empirique des processus mentaux et à la conduite.

Au XXe siècle, la psychologie conductrice nord-américaine et la psychologie soviétique coïncident dans les exposés expérimentaux et épistémologiques positivistes. Or, la discipline s’inscrit dans les sciences naturelles et la conduite remplace l’esprit en tant qu’objet d’étude.

Toutefois, vers la moitié du siècle, la psychologie cognitive récupère l’étude des processus mentaux, mais tout en préservant les méthodes expérimentales du comportementalisme (ou behaviorisme). La notion que la science se construit à partir de l’empirique et de l’objectif n’est jamais abandonnée.

La combinaison des théories et des pratiques comportementales et cognitives ont rendu possible l’apparition de techniques pour résoudre des problèmes individuels et sociaux, ainsi que le développement de thérapies scientifiquement prouvées.

Outre la psychologie scientifique, il y a lieu de mentionner les psychologies alternatives (dites aussi pseudopsychologies) qui rejettent la méthode scientifique. C’est le cas, par exemple, de la parapsychologie, qui est une discipline critiquée par de nombreux experts.



top