search
top

Définition de psychologie infantile

La psychologie infantile (ou de l’enfant) s’intéresse à l’étude du comportement de l’enfant, depuis sa naissance jusqu’à son adolescence. Ceci dit, cette branche de la psychologie se centre sur le développement physique, moteur, cognitif, perceptif, affectif et social. C’est ainsi que les psychologues infantiles mènent à bien des méthodes pour prévoir et résoudre les problèmes de santé mentale des enfants.

La psychologie infantile répond à deux variables pouvant influencer sur le développement de l’enfant : le facteur environnemental, comme l’influence de ses parents ou de ses amis, et le facteur biologique, déterminé par la génétique.

Concernant ses principales théories, la psychologie infantile a pour base la description de la personnalité et la perception développée par l’autrichien Sigmund Freud, ainsi que les concepts du savoir cognitif proposés par le suisse Jean Piaget.

Pour la théorie freudienne, le développement d’une personnalité saine est indispensable pour satisfaire les besoins instinctifs de l’enfant. Freud affirme que les trois étapes structurales de la personnalité sont le Ça (la source de tous les instincts), le Surmoi (il représente les règles sociales et morales) et le Moi (la phase intermédiaire entre le Ça et le Surmoi).

Piaget, par ailleurs, se concentre sur la connaissance innée de l’enfant, qui apparait depuis la naissance et qui permet l’apprentissage sans besoin de stimuli externes.

Les troubles psychologiques les plus communs chez les enfants sont ceux qui ont à voir avec le sommeil, les effrois nocturnes, les peurs en général, l’alimentation, l’activité (agitation excessive, tics) et le langage (bégaiement, aphasie, etc.).



top