search
top

Définition de psychologie industrielle

Du grec psico- (« âme », « activité mentale ») et -logia (« étude »), la psychologie est la science qui étudie les processus mentaux dans leur trois dimensions : cognitive, comportementale et affective.

Au fil du temps, la psychologie s’est divisée en plusieurs branches et expertises. La psychologie scientifique, par exemple, cherche à mesurer le mental de façon quantitative et à établir des liens entre le psychologique et le physique.

La psychologie sociale (qui étudie à quel point les processus psychologiques déterminent-ils la façon comment fonctionne la société et comment les processus sociaux incident-ils sur la psychologie humaine), la psychologie de l’éducation (elle analyse l’apprentissage humain), la psychologie du sport (ciblant le comportement au cours d’une activité sportive), la psychologie du développement (les changements comportementaux au fil du temps), la psychologie infantile (le comportement de l’enfant) et la psychologie légale (les phénomènes psychologiques qui incident sur les conduites légales) en sont d’autres branches.

La psychologie industrielle, pour sa part, est la discipline qui a pour but de sélectionner, former et piloter (contrôler/superviser) les travailleurs afin d’améliorer leur performance au travail. Cette spécialisation analyse ainsi le comportement humain vis-à-vis de l’industrie et du monde des affaires.

Pour mener à bien ses tâches, la psychologie industrielle sépare les individus selon qu’ils sont travailleurs, managers ou consommateurs. Ainsi, elle est en mesure de veiller aux particularités de leurs comportements par rapport à l’objectif qu’ils ont dans l’univers commercial.

La psychologie industrielle est apparue suite à la Seconde Guerre Mondiale, pour venir en aide au bien-être sur le lieu de travail et pour étudier les motivations et les relations interpersonnelles au sein des organisations.



top