search
top

Définition de psychologie expérimentale

Parmi les plusieurs branches et courants de la psychologie, la psychologie expérimentale est celle qui soutient que les questions de la psyché peuvent être étudiées en observant, en manipulant et en notant les variables qui ont de l’influence sur le patient. Il s’agit donc de faire appel à la méthode expérimentale.

La psychologie expérimentale est assez spécifique dans sa méthodologie. Tout courant psychologique employant sa méthode (l’expérimentale) peut être englobé au sein de la psychologie expérimentale, peu importe son intérêt central.

Le physicien allemand Gustav Theodor Fechner fut l’un des pionniers de la psychologie. En 1860, Fechner cherchait déjà à prouver la liaison entre les grandeurs physiques et celles qui sont propres des sens tout en se basant sur données expérimentales.

Cependant, le laboratoire pionnier d’étude de la psychologie expérimentale n’est arrivé qu’en 1879, avec le psychologue allemand Wilhelm Wundt. Il est également considéré l’un des points-clé dans la naissance de la psychologie scientifique.

Les postulés de Wundt ont été à la tête de l’académisme jusqu’au début du XXe siècle; dès lors, la méthodologie introspective a commencé à prendre de l’élan. Les essais scientifiques réalisés sur des animaux furent l’étape suivante de la psychologie expérimentale, et ce jusqu’à la fondation du behaviourisme (dit aussi comportementalisme). Cette discipline considérait la psychologie comme étant la science du comportement observable et externe.

Toutefois, l’introspection n’a jamais cessé d’être étudiée. L’étude de la perception développée par la Gestalt (théorie de la forme) en Allemagne s’est étendue à plusieurs domaines, tels que l’apprentissage, le créatif et la résolution de problèmes. Le gestaltisme se centrait sur les relations entre les stimuli et le contexte.



top