search
top

Définition de pression artérielle

L’origine du terme nous conduit au vocable latin pressĭo. Ce concept renvoie à l’action et à l’effet de la comprimer ou de presser ; à la coercition ou l’imposition qui est appliquée à une personne ; à la grandeur physique qui indique la force exercée par un corps sur une surface.

Artérielle, d’autre part, se dit de ce qui concerne les artères, où se trouve le sang (le liquide rouge qui circule par les veines, les artères et les capillaires afin de transporter l’oxygène et les nutriments vers les cellules).

La pression artérielle, par conséquent, est la force que le sang exerce sur les parois des vaisseaux. La notion est liée à la pression artérielle et la pression veineuse, et est considérée comme l’un des signes vitaux les plus importants.

La pression artérielle est la force exercée par le sang en circulant à travers les artères. Le terme, cependant, est souvent utilisé en référence à la pression du sang en général. La pression artérielle peut être divisée en pression systolique et pression diastolique.

La pression veineuse, à son tour, indique la force exercée par le sang qui circule dans les veines. On entend par pression veineuse centrale la pression du sang sur la veine cave supérieure.

Il y a lieu de mentionner que la pression artérielle varie en fonction de la partie du corps. À l’intérieur de l’aorte, qui reçoit le sang pompé par le cœur de manière constante, la pression moyenne est de 100 mm Hg alors qu’elle diminue presque jusqu’à 0 à la fin de la veine cave.



top