search
top

Définition de pragmatisme

De l’anglais pragmatism, le pragmatisme est l’attitude essentiellement pragmatique (visant l’efficacité et l’utilité). Par exemple: « Oublions un peu l’idéalisme et concentrons-nous plutôt sur le pragmatisme: combien devons-nous investir pour moderniser l’usine et produire le double? », « Le pragmatisme est la base de notre mouvement politique. Nous en avons assez des discussions stériles. Ce que l’on veut, c’est résoudre les problèmes quotidiens des personnes ».

Le pragmatisme, par ailleurs, est un courant philosophique qui est apparu vers la fin du XIXe siècle aux USA. William James et Charles S. Peirce furent les principaux promoteurs de la doctrine, qui se caractérise par la recherche des conséquences pratiques de la pensée (du raisonnement).

Le pragmatisme place le critère de vérité sur l’efficacité et la valeur de la pensée pour la vie. Il s’oppose donc à la philosophie selon laquelle les concepts humains représentent le véritable sens des choses.

Pour les pragmatiques, l’importance des informations survient de l’interaction entre les organismes intelligents et l’environnement. Cela entraine à remettre en question les sens invariables et les vérités absolues: les idées, pour le pragmatisme, sont juste provisoires et peuvent changer à tout moment, suite à des recherches ultérieures.

En établissant le sens des choses depuis leurs conséquences, le pragmatisme est généralement associé à la praticité et à l’utilité. Toutefois, une fois de plus, cette conception dépend du contexte.

Quand les politiciens parlent de pragmatisme, souvent, ils se basent sur des préjugés et non pas sur l’observation des conséquences. Ceci dit, le pragmatisme politique peut s’opposer au pragmatisme philosophique.



top