search
top

Définition de plantes médicinales

Les plantes sont des êtres organiques qui vivent et qui grandissent mais qui n’ont pas de capacité motrice (c’est-à-dire, elles n’arrivent pas à se déplacer d’un endroit à l’autre par un mouvement volontaire). Les végétaux tels que les légumes et les arbres font partie de ce groupe, qui est étudié par la botanique.

L’adjectif médicinal, quant à lui, ce dit de ce qui est lié à la médecine. Ce concept, qui vient du latin medicīna, concerne la science qui permet de prévenir et de guérir les maladies humaines. La médecine est également synonyme de médicament (la substance qui empêche, qui soulage ou qui guérit les maladies ou leurs séquelles).

Les plantes médicinales, par conséquent, sont celles qui peuvent être utilisées dans le traitement d’une maladie. Les parties ou les extraits de ces plantes sont utilisés dans les thés (ou infusions), les pommades, les crèmes, les comprimés, les capsules ou d’autres formats.

Les remèdes dérivant des plantes sont utilisés depuis les temps préhistoriques. On a connaissance de ce type de médicaments dans la plupart des cultures. L’industrie pharmaceutique moderne, par contre, est basée sur ces connaissances et sur la transformation ou la synthèse de divers principes actifs à partir des plantes.

Ce que font les plantes, grâce à leur métabolisme, c’est produire des substances depuis des nutriments obtenus à partir du milieu. Les métabolites secondaires que l’on obtient des plantes médicinales sont les composés à usage thérapeutique.

En général, les composés utiles se trouvent dans certaines parties de la plante, telles que les graines, les racines, les feuilles ou les fleurs. La partie utilisable en médecine, par conséquent, dépend de l’espèce en question.



top