search
top

Définition de physiologie

La physiologie est la science dont l’objet d’étude concerne les fonctions des êtres organiques. Le terme dérive du vocable latin physiologĭa (« connaissance de la nature »), même si ce dernier est d’origine grecque.

Grâce à l’utilisation des principes des sciences exactes, la physiologie se charge d’étudier les interactions des éléments basiques de l’être vivant par rapport à son entourage/environnement. Elle a pour principal but de comprendre les processus fonctionnels des organismes vivants ainsi que tous leurs éléments.

Il est possible de faire la différence entre la physiologie humaine (ou animale) et la physiologie végétale. La physiologie humaine et la physiologie animale sont interconnectées dans la mesure où, grâce à l’expérimentation animale, la connaissance des êtres humains a fait de forts progrès.

Dans ce genre de physiologie, les experts se basent sur l’homéostasie (« position similaire » ou « stabilité similaire ») pour décrire la persistance des conditions constantes dans le milieu interne. Cette constance est produite par les fonctions des organes et des tissus.

La physiologie végétale, pour sa part, se centre sur l’analyse du fonctionnement des tissus et des organes des plantes. Un des processus centraux de cette physiologie est la photosynthèse, c’est-à-dire, l’utilisation de la lumière pour transformer la matière inorganique du milieu externe en matière organique employée dans le développement.

Les organismes qui développent la photosynthèse sont connus sous le nom de photoautotrophiques (capables, outre le fait de fixer le dioxyde de carbone atmosphérique) ou autotrophes. Le processus de photosynthèse des végétaux implique la libération d’oxygène dans l’atmosphère, contribuant ainsi à la vie humaine et à la diminution de la contamination (pollution).



top