search
top

Définition de pénurie

Du latin penurĭa, le terme pénurie désigne les difficultés, les privations, les contraintes ou le manque/l’absence des choses essentielles. Vivre dans la pénurie, par conséquent, c’est manquer de l’essentiel pour avoir une vie décente.

Exemples : « La pénurie en Afrique semblait ne plus avoir de fin », « En tant que président, je mettrai tous mes efforts pour mettre fin à la pénurie chez les enfants », « Je suis fatigué de la pénurie et de la misère, je ne suis plus quoi faire ».

Des concepts tels que la privation, l’échec, la carence, la pauvreté et la misère, par conséquent, peuvent être associés à la notion de pénurie. Si un journal a pour titre « Pénurie de carburant dans la ville », cela veut dire que dans une localité donnée, il n’y a pas assez de carburant pour satisfaire les besoins.

La pénurie, cependant, n’est pas toujours associée à ce qui est matériel. Par la phrase « Jean souffre de pénurie depuis plusieurs mois » on peut entendre que l’homme en question n’a pas les moyens nécessaires pour subvenir à ses besoins de base (tels que de la nourriture ou un logement) ou qu’il traverse un moment émotionnel difficile (la mort d’un être cher, l’isolement, la séparation, etc.). Bien sûr, les deux problèmes peuvent également se produire en même temps (il se peut que Jean n’ait ni d’argent ni d’affection de personne).

La pénurie a ses antonymes, à savoir, des termes tels que richesse ou abondance. Pour reprendre l’exemple ci-dessus où la « pénurie de carburant » indique le manque de carburant, le contraire serait de parler «d’abondance de carburant » dans une ville (le niveau des réserves de carburant permet non seulement de couvrir les besoins des habitants de la ville concernée, mais aussi de commercialiser ailleurs le surplus).



top