search
top

Définition de pensée complexe

La notion de pensée complexe a été inventée par le philosophe français Edgar Morin et se réfère à la capacité d’interconnecter de différentes dimensions de la réalité. Avec l’émergence d’évènements ou d’objets multidimensionnels, interactifs et avec des composants aléatoires, on est obligé de développer une stratégie de pensée qui ne soit pas réductrice ni totalisante, mais plutôt réflexive. Morin appelle à cette capacité la pensée complexe.

Ce concept s’oppose à la division disciplinaire et favorise une approche interdisciplinaire et holistique, mais sans abandonner la notion des éléments constitutifs de l’ensemble. La systémique, la cybernétique et les théories de l’information soutiennent la pensée complexe.

On peut dire que la pensée complexe est basée sur trois grands principes : la diaphore (la cohérence du système apparaît avec le paradoxe), la récursivité (la capacité de la rétroaction à modifier le système) et l’hologrammie (la partie dans le tout et le tout dans la partie).

La pensée complexe est donc une stratégie ou une façon de penser qui a une intention globalisante des phénomènes mais qui, en même temps, reconnaît la spécificité des parties. La solution consiste à réarticuler les connaissances tout en appliquant lesdits principes.

Tout ce qui concerne la pensée complexe est lié à l’épistémologie (la doctrine des méthodes de la connaissance scientifique). L’objet d’étude de l’épistémologie ou de la théorie de la connaissance est la production et la validation de la connaissance scientifique à travers l’analyse de différents critères.



top