search
top

Définition de partial

Du latin partiālis, partial est un adjectif désignant ce qui est arbitraire voire qui n’est pas impartial. Exemples : « Vous ne devriez pas avoir une perspective partiale de la réalité si vous voulez gouverner cette ville », « Mon opinion est tout à fait partiale : je ne suis ni pour ni contre personne ».

L’adjectif partial, par conséquent, est synonyme de tendancieux ou d’injuste et antonyme d’impartial. Prendre parti pour une situation ou une personne, c’est être partial ou favorable, c’est avoir un penchant ou une préférence pour quelque chose ou quelqu’un en particulier sans être véritablement juste. En revanche, prendre parti contre quelqu’un, c’est le juger et s’opposer à lui sans être objectif.

Dans le cadre du droit (dans un tribunal), la partialité est inacceptable, d’où l’image de la balance qui symbolise la justice. Les juges doivent rendre leurs décisions de manière objective, juste, neutre et sans l’influence d’une tierce personne.

Partial, par ailleurs, c’est ce qui comporte ou désigne la partialité (le manque de neutralité et d’objectivité) : « Nous allons dénoncer le juge car il est partiel et il ne peut pas servir la justice », « Guillaume m’a demandé conseil parce que je suis une personne impartiale dans cette affaire ».



top