search
top

Définition de parole

Du latin parabŏla, le vocable parole peut désigner la faculté naturelle de parler, le ton de la voix, la façon d’articuler les mots et, parfois, l’éloquence ou la diction. De même, il fait allusion à un ou plusieurs mots (une suite de mots, plus précisément) exprimant une pensée. Au pluriel (paroles), c’est un ensemble de mots considéré sous le rapport de l’idée ou du sentiment qu’ils expriment. Par ailleurs, ce terme permet de désigner une idée (ou opinion) que l’individu exprime en une phrase ou une suite de phrases.

En musique, ce terme est employé au pluriel et concerne les mots d’un air ou d’une chanson. Le refrain d’une chanson est donc l’ensemble des paroles qui est chanté à plusieurs reprises.

Toujours au pluriel, cela peut vouloir désigner des promesses vaines et vagues ne produisant aucun effet. Exemple : « Arrête un peu avec tes paroles ! Elles ne m’apportent rien, elles ne me nourrissent pas ! »

Pour la religion, cette fois-ci au singulier, soit la parole, il s’agit des écritures saintes, des sermons que se font pour l’expliquer. Dans ce cas, « parole » s’écrit avec une majuscule : la Parole.

Parfois, la parole peut désigner tout terme ou toute expression considérée relativement à l’art de parler ou d’écrire.

Enfin, nous retiendrons trois expressions assez populaires, à savoir : « demander la parole », qui veut dire demander la permission (à quelqu’un) de parler, à être entendu.
En classe, par exemple, lorsqu’un élève lève le doigt, c’est parce qu’il demande à se prononcer (en cas de doute, par exemple) ; « prendre la parole », presque par opposition, veut dire parler spontanément (sans avoir à demander la permission), faire un discours dans une assemblée ; « couper la parole » qui se dit lorsque l’individu, lors d’une conversation, est interrompu, souvent de façon.



top