search
top

Définition de paradoxe

Un paradoxe, du latin paradoxus (qui, à son tour, tire son origine de la langue grecque), est une figure de style consistant en l’utilisation d’expressions qui impliquent une contradiction. Autrement dit, au-delà des conditions contradictoires, les facteurs présentés sont valides, réels et crédibles.

Par exemple : « La personne dont je te parle est si pauvre que tout ce qu’elle a, c’est juste beaucoup d’argent », « La bonté de ses actions a fini par générer un grand mal », « Pour arriver rapidement à son destin, le mieux c’est d’y aller lentement ».

Les paradoxes sont aussi des idées opposées à l’opinion et au sens général. Les affirmations absurdes présentées comme si elles étaient vraies peuvent être considérées des paradoxes.

Certaines situations dans la vie sont paradoxales face à l’absurde ou à l’injustice : « Quel paradoxe : il a travaillé toute sa vie pour acheter une maison et, un jour après avoir déménagé, il est décédé d’un arrêt cardiaque », « C’est paradoxal que les adeptes soutiennent un entraîneur qui a perdu dix matchs consécutifs ».

Un paradoxe très populaire est la phrase « C’est pas vrai ». Si la phrase en question est vraiment fausse, la déclaration elle-même est vraie (puisque la phrase est fausse). Par contre, si le mensonge énoncé est vrai, la phrase ne peut pas être fausse.

Le même se produit avec l’expression « Je raconte toujours des mensonges ». Si cette personne dit quelque chose, on s’attend à ce qu’elle dise des mensonges (étant donné qu’elle en raconte toujours). Mais cette phrase est une abnégation (si je raconte toujours des mensonges, lorsque j’affirme que je mens, c’est que je mens vraiment : ceci dit, est-ce que je dis la vérité ?).



top