search
top

Définition de païen

Le mot païen vient du latin pagānus, qui signifie « villageois ». Il s’agit d’un adjectif utilisé pour désigner les peuples polythéistes, les idolâtres et ce qui se rapporte à leurs croyances, ainsi que tous les infidèles n’ayant pas été baptisés.

Le concept a commencé à être utilisé par les chrétiens au IVe siècle pour se rapporter à ceux qui rejetaient le monothéisme et les Saintes Écritures. Par contre, les païens croyaient en plus d’un dieu et réalisaient des rituels et des pratiques de culte que les chrétiens et les juifs n’approuvaient pas car ils trouvaient ça de l’idolâtrie (l’adoration d’une image).

On croit que le mot païen a d’abord été utilisé dans la sphère religieuse concernant les pratiques de culte des dieux maintenues dans la vie rurale lorsque les villes s’étaient déjà tournées vers le christianisme. Cet adjectif se dit aussi des personnes qui n’ont aucune croyance religieuse ou, dans un autre contexte, de celles qui s’inspirent des tendances et des idées de la civilisation gréco-latine.

Certains rituels païens sont conservés aujourd’hui, soit combinées avec des croyances chrétiennes, soit par la défense et la valorisation d’autres cultures. La fête des morts est l’un de ces exemples. Il y a de mentionner que, dans une certaine mesure, tous les rites du christianisme ont pour base un rituel païen du fait d’avoir été instaurés à des moments où on essayait de convertir les païens, d’où les changements dans leurs pratiques. Certains disent que même Noël a été fixé sur le calendrier suivant un rituel païen (culte du soleil).



top