search
top

Définition de orgueil

D’après le Trésor de la Langue Française informatisé (TLFi), l’orgueil est l’arrogance, la vanité ou l’estime excessive de soi-même, pouvant souvent être dissimulable du fait de survenir de causes nobles et virtuoses.

L’étymologie du terme nous conduit à deux concepts: le catalan orgull et le français orgueil. L’orgueil peut également être lié à la superbe (assurance orgueilleuse démesurée), qui provient du mot latin superbia.

La signification positive ou négative de ce concept est généralement déterminée en fonction de la perspective philosophique prise en compte. Au niveau générique, l’orgueil désigne la valorisation du Moi sur les désirs et les réussites des autres, qui s’oppose donc à l’humilité.

Une des acceptations négatives de l’orgueil tire son origine du christianisme, qui met en relation l’orgueil avec la personne vaniteuse et toute-puissante mettant Dieu à part. Pour l’Église Catholique, l’orgueil (la superbe) est l’un des sept péchés capitaux décrits par Saint Thomas d’Aquin.

En revanche, la connotation positive du terme nous fait revenir à son origine latine, où un acte orgueilleux peut être synonyme de dignité ou de belle facture. Ainsi, l’orgueil peut être perçu comme l’estime appropriée qu’un homme a de soi-même et qui provient de l’ambition morale de vivre en pleine consistance avec des valeurs personnelles rationnelles.

Ce qui distingue l’orgueil de la superbe est une tendance moderne: l’orgueil englobe les acceptions positives (« Mon frère est l’orgueil de la famille ») tandis que la superbe se limite uniquement à ce qui est négatif.



top