search
top

Définition d’oracle

Du latin oracŭlum, l’oracle est une réponse divine qui parvient aux personnes à travers les prêtres ou d’autres ministres. Cette réponse peut même se traduire par des signes physiques ou des symboles qui sont interprétés par des experts.

On entend également par oracle l’endroit où on réalise ce type de requêtes et qu’on reçoit les réponses. Les Grecs avaient de nombreux oracles qui étaient visités et consultés par les dirigeants pour prendre des décisions importantes. Cette tradition grecque s’est maintenue dans la période romaine.

L’Oracle de Delphes, situé près du Mont Parnasse, fut l’un des plus importants de l’antiquité. L’endroit, consacré au dieu Apollon, était considéré le nombril du monde, raison pour laquelle il présente une pierre sculptée appelée onfalio (« nombril »).

La pythonisse (ou la pythie) était chargée d’intercéder entre les hommes et les dieux. Certains oracles avaient plus d’une pythie pour répondre aux nombreuses questions des personnes. Elles étaient des femmes dont la conduite était irréprochable, lesquelles, une fois nommées, devaient vivre dans l’oracle et faisaient étalage de leur charge le reste de la vie.

Dans le langage courant, on considère un oracle tout homme qui est écouté avec respect pour sa sagesse et son expérience. Exemples : « Mon grand-père est l’oracle de la famille. À chaque fois qu’il y a une réunion ou qu’on se rencontre, on s’assoit toujours autour de lui rien que pour écouter ses conseils », « Le capitaine de l’équipe doit être l’oracle des plus jeunes », « Il est déjà en âge d’aller à la retraite, mais il sera toujours l’oracle de cette société ».



top