search
top

Définition de oligophrénie

L’oligophrénie est un handicap mental. Le terme provient de la langue grecque et veut dire « insuffisance mentale ».

Le syndrome oligophrénique est le nom qui, auparavant, était donné à la pathologie psychique qui consistait en une déficience mentale grave occasionnée par l’interruption du développement d’intelligence pendant la période intra-utérine ou à un très jeune âge (toujours avant l’âge de 18 ans).

Selon son degré d’incapacité, l’oligophrénie se divisait en quatre types qui ne sont plus employés du fait d’être considérés péjoratifs et discriminatifs: idiot (les sujets ayant un quotient intellectuel inférieur à 30, incapables de communiquer entre eux et impossibles d’éduquer), imbécile (QI inférieur à 60, incapables de lire et d’écrire), débile (QI inférieur à 90, incapables de développer des abstractions mentales) et idiot-savant (autosuffisants pour faire des tâches manuelles bien que manquant de critère).

Un autre classement fait parmi les sujets souffrant d’oligophrénie distingue les non récupérables (ceux qui ne développent pas de langage), les difficilement récupérables (ceux qui développent le langage, mais de manière imparfaite) et les récupérables ou débiles mentaux. L’ensemble des débiles mentaux peut se subdiviser en ceux qui fréquentent l’école commune et ceux qui fréquentent une école spéciale.

Enfin, certains auteurs distinguent le concept d’oligophrénie et celui de retard mental. De ce fait, ils limitent l’usage de la notion d’oligophrénie au retard mental provoqué par des causes physiques ou pathologiques (éloignant ainsi le retard provoqué par le manque de stimuli). En ce sens, l’oligophrénie a une cause organique, pouvant être génétique (ou prénatale), périnatale (lors de l’accouchement) ou post-natale.



top