search
top

Définition de nombres entiers

Les nombres sont des signes ou des ensembles de signes permettant d’exprimer une quantité par rapport à son unité. Le concept tire son origine du latin numerus et admet plusieurs classements qui donnent lieu à des ensembles, tels que les entiers naturels (1, 2, 3, 4…), les nombres rationnels, entre d’autres.

Les (nombres) entiers englobent les entiers naturels (ceux qui servent à compter les éléments d’un ensemble), y compris le zéro et les nombres négatifs (soit, les nombres réels inférieurs à zéro). Ceci dit, les entiers sont ceux qui n’ont pas de partie décimale (or, 3,28, par exemple, n’est pas un entier).

Les entiers négatifs ont plusieurs applications d’utilité. Grâce à eux, il est possible de parler des températures au-dessous de zéro degré (« En ce moment, il fait -10º à Montréal ») ou encore des profondeurs au-dessous du niveau de la mer (« Le navire qui avait coulé a été retrouvé à -135 mètres »).

Il y a lieu de mentionner que les entiers sont le résultat des opérations plus basiques (l’addition et la soustraction), raison pour laquelle leur usage remonte à l’antiquité. Les mathématiciens hindous du VIe siècle postulaient déjà l’existence des nombres négatifs à cette époque.

La notion d’entiers a été établie dans la mesure où il s’agit de nombres qui permettent de représenter des unités indivisibles, comme une personne ou un pays (on ne peut pas dire « 4,2 personnes habitent chez moi » ni « 24,69 pays vont participer au prochain championnat du monde »). Les nombres avec des décimales, eux par contre, peuvent indiquer des unités divisibles.



top