search
top

Définition de neurolinguistique

La neurolinguistique est la discipline qui étudie les mécanismes du cerveau humain rendant possibles la compréhension, la production et la connaissance du langage, aussi bien parlé qu’écrit.

La neurolinguistique possède une nature interdisciplinaire, avec des apports de la linguistique, de la neurobiologie et de la linguistique informatique. Le concept de neurolinguistique est généralement associé à l’étude de l’aphasie, c’est-à-dire, la carence linguistique occasionnée par des formes spécifiques de lésion cérébrale.

C’est pour cette raison que l’on dit que l’aphasiologie est la base historique de la neurolinguistique. Toutefois, au fil des années, cette discipline a connu un important développement en introduisant les nouvelles technologies, ayant ainsi élargi son champ d’action.

Par exemple, les techniques modernes d’image cérébrale ont apporté de nouvelles connaissances concernant l’organisation anatomique des fonctions du langage. Avec ces images, il est possible d’analyser l’usage de l’énergie dans le cerveau pendant la réalisation de tâches de traitement du langage.

Les techniques électrophysiologiques EEG (électroencéphalographie) et l’EMG (électromyographie), par ailleurs, offrent une résolution au niveau des millisecondes, même si la nature du mécanisme cérébral qui produit les signaux électriques dans le scalp (cuir chevelu) n’est pas connue, ce qui rend son interprétation difficile. L’EEG et l’EMG sont utilisées pour prouver des théories cognitive-computationnelles de l’architecture du langage, sans tenir compte de l’implémentation neurobiologique.

La neurolinguistique fait également appel au modèle de calcul pour démontrer l’inconsistance des hypothèses spécifiques sur l’organisation neuronale du langage.

En dernier lieu, nous retiendrons que la neurolinguistique a un fort lien avec la psycholinguistique, qui étudie les mécanismes cognitifs du langage par le biais des techniques traditionnelles de la psychologie expérimentale.



top