search
top

Définition de nécrose

Du latin necrōsis, qui, à son tour, dérive d’un mot grec, la nécrose est la dégénérescence des tissus par la mort de leurs cellules. Cette mortalité est produite par l’action d’un agent nocif qui génère des dommages irréparables.

La nécrose peut résulter d’un traumatisme, d’une ischémie (lorsque le tissu ne reçoit pas suffisamment de sang), de l’action d’une substance chimique ou toxique, d’une infection ou d’une maladie. Une fois la nécrose installée, elle est irréversible.

Les cellules ont une grande capacité d’adaptation. Face à un stimulus, elles peuvent subir plusieurs changements : atrophie (diminution de la taille des organes), hypertrophie (augmentation de la taille des organes), métaplasie (changement d’un tissu par un autre) ou hyperplasie (augmentation du nombre de cellules de l’organe).

Lorsque les mécanismes d’adaptation s’avèrent insuffisants, la cellule meurt, soit par nécrose soit par apoptose (la cellule perd son ancrage, réduit son cytoplasme et fragmente son matériel génétique).

Il y a différents types de nécrose en fonction de la lésion, tels que la nécrose de coagulation (qui est générée par une ischémie), la nécrose graisseuse, la gangrène (la nécrose des tissus) et la nécrose de liquéfaction, entre autres.

Lorsque la nécrose affecte une surface considérable du corps, elle est appelée gangrène. Dans ces cas, la décomposition des tissus organiques affecte habituellement les membres et, dans les cas extrêmes, l’amputation du membre atteint est nécessaire.

La gangrène peut être sèche (par l’absence de circulation), humide (par une infection bactérienne) ou gazeuse (lorsque le tissu affecté dégage une forte odeur).



top