search
top

Définition de nationalisme

D’après le dictionnaire Larousse en ligne, le terme nationalisme admet deux sens différents. Premièrement, il s’agit de l’affection et du sentiment d’appartenance que les citoyens originaires d’une nation ressentent par rapport à celle-ci. Voici quelques exemples: « Dans de nombreux pays, le nationalisme ne se remarque qu’après une victoire sportive », « Les guerres sont des tragédies qui servent à éveiller le nationalisme parfois endormi au sein de la population ».

Le nationalisme, par ailleurs, est considéré une idéologie ou une théorie attribuant un caractère ou une valeur différenciée et unique à un territoire particulier et aux citoyens qui y habitent. Cette tendance se développe généralement pour faire opposition à d’autres régions: « Le nationalisme basque le plus extrémiste a, une fois de plus, adopté un comportement de violence contre la société espagnole », « J’aspire à aller vivre dans un État démocratique, où tous les nationalismes puissent être entendus ».

L’aspiration d’un peuple à obtenir un certain niveau d’indépendance concernant les conditions externes est aussi une forme de nationalisme: « Je souhaite mettre en place un programme politique qui défende le nationalisme et qui préserve la propriété étatique de nos entreprises majeures ».

Plusieurs mouvements politiques peuvent se fonder sur le nationalisme. Le régime fasciste de Benito Mussolini et le nazisme d’Adolf Hitler s’autoproclamaient nationalistes et, sous ces couleurs, ils ont attaqué d’autres pays. Ces cas historiques montrent aussi que le concept de nationalisme change voire évolue au fil du temps: Hitler a associé son idée de l’Allemagne à la race aryenne tout en expulsant de la nation d’autres collectifs sociaux nés sur le territoire allemand. Autrement dit, pour le nationalisme d’Hitler, un juif né à Berlin n’appartenait pas à la nation allemande, alors que pour la de nombreuses personnes, le nationalisme est strictement lié au lieu de naissance.



top