search
top

Définition de morphème

Morphème est, dans le domaine de la linguistique, la plus petite unité portant un sens grammatical. Par exemple : heureux, légal.

Le morphème est donc un monème dépendent capable d’exprimer un sens. S’il est uni à un lexème (monème non-dépendant), le morphème est alors la référence.

Il y a lieu de dire que le morphème est la partie variable d’un mot, qui est composé, du point de vue grammatical, par des morphèmes et des lexèmes. Le morphème apporte la valeur grammaticale et est toujours associé au lexème, qui a une valeur sémantique. Le morphème et le lexème, chacun d’entre eux, peuvent être décomposés en phonèmes, soit les plus petites unités de la phonologie n’ayant pas de sens (aussi bien grammatical que sémantique).

Parmi les morphèmes, il y a lieu d’en mentionner plusieurs classes selon la manière dont ils sont liés au mot. Les morphèmes autonomes sont ceux qui admettent une certaine indépendance phonologique par rapport au lexème (comme les prépositions, les conjonctions et les déterminants).

Les morphèmes dépendants, en revanche, sont toujours liés à un autre monème pour complémenter leurs sens. Il existe deux sous-types de morphèmes dépendants : les dérivationnels (ils ajoutent quelque chose au sens et agissent dans de nombreux champs sémantiques) et les flexionnels (ils indiquent la relation que la base entretient avec les autres unités de l’énoncé).

Les morphèmes dépendants dérivationnels, par ailleurs, peuvent se classer en préfixes (placés avant le lexème/radical), infixes (ils n’ont pas de contenu sémantique) ou en suffixes (placés après le lexème/radical).

Enfin, les morphèmes libres sont ceux qui peuvent apparaitre comme des mots indépendants. Par exemple : pied, mer, paix, fleur, sol.



top