search
top

Définition de membrane

Du latin membrāna, une membrane est une peau fine comme du parchemin, un tissu qui présente une forme laminaire et qui a une consistance molle ou une lame de petite épaisseur et souple.

Pour la biologie, une membrane semi-perméable est une membrane qui permet aux molécules ou aux ions de la traverser par diffusion. La concentration, la pression et la température des molécules et des solutés déterminent quelle quantité de matière pourra passer par la membrane. La perméabilité de la membrane dépendra donc de la taille du soluté.

Par ailleurs, on entend par membrane plasmique ou cytoplasmique la structure laminaire qui recouvre les cellules et détermine ses limites. Cette lame, formée par des phospholipides, des glucides et des protéines, parmi d’autres composants, agit comme un conteneur de la cellule et lui apporte protection.

La membrane basale est une couche naturelle collagène qui se trouve dans la base des épithéliums et qui agit en tant que filtre physiologique.

La membrane caduque est celle qui, pendant la grossesse, recouvre la cavité interne de la matrice.

En zoologie, la membrane nictitante est la troisième paupière des oiseaux, qui est latérale et transparente.

La membrane muqueuse tapisse les cavités du corps qui communiquent avec l’extérieur. Elles contiennent des glandes unicellulaires qui sécrètent de la morve.

Enfin, il y a lieu de mentionner qu’une membrane élastique est un corps élastique capable de résister à des tensions de traction. Du point de vue géométrique, la membrane élastique a une surface légèrement courbée et une petite épaisseur des deux côtés.



top