search
top

Définition de malléable

Malléable est un terme qui provient du mot latin mallĕus (« marteau »). Il s’agit d’un adjectif permettant de qualifier un matériau auquel on peut donner de nombreuses formes sans le casser ni le déchirer.

La malléabilité est donc une propriété de la matière qui peut être travaillée par déformation. Dans le cas des métaux, la malléabilité est une propriété similaire à la ductilité, bien qu’avec des différences spécifiques. Le métal malléable peut être frappé et se propager dans de minces feuilles ou plaques. Le métal ductile, en revanche, permet d’obtenir des fils. Il y a lieu de mentionner que ces deux propriétés (malléabilité et ductilité) ne se trouvent normalement pas dans le même matériau.

Les métaux malléables, généralement, peuvent être coupés ou pliés s’ils sont soumis à une certaine pression. Cela leur permet d’être des matériaux utiles pour le soudage, par exemple. La faible sensibilité à la corrosion et à la rouille sont d’autres caractéristiques qu’offre la malléabilité.

L’aluminium est un matériau malléable car il permet d’obtenir ce qu’on appelle le papier d’aluminium (utilisé pour la conservation des aliments) ou être utilisé pour fabriquer les emballages tetra-brik.

Dans le langage courant, la malléabilité est liée à la perméabilité (ce qui peut être facilement percé ou pénétré). Une personne malléable ou perméable, en ce sens, est une personne qui se laisse influencer par l’opinion des autres ou qui est facile à persuader et à convaincre : « Carine est malléable : laisse-moi parler avec elle et, dans quelques heures, nous l’aurons de notre côté », « Il est un homme très malléable qui s’adapte à n’importe quel milieu ».



top