search
top

Définition de langage figuré

Le langage figuré est celui par lequel un mot exprime une idée en lui donnant du style, tout en faisant appel à une ressemblance pouvant être réelle ou imaginaire. Le langage figuré s’oppose au langage littéral (ou propre), dans la mesure où ce dernier nomme les choses par leur véritable nom, telles qu’elles sont.

Par exemple: le mot chien désigne, au sens propre, un mammifère quadrupède qui appartient à la famille des canidés. Cependant, dans le langage figuré voire familier, le concept peut être, du moins en France, employé en tant que terme d’injure. « Quel temps de chien! » (il ne fait pas beau), « Jean bosse comme un chien » (il travaille dans les pires conditions), « Aujourd’hui, je suis d’une humeur de chien » (je suis de très mauvaise humeur).

Le langage figuré attribue au sens propre des énoncés des sens supplémentaires. Il appartient donc au lecteur ou à l’interlocuteur de découvrir voire déchiffrer la véritable valeur et/ou signification. Si quelqu’un écoute une phrase du genre « Il bosse comme un chien » et que cette personne ne connaisse pas les codes linguistiques (ou les figures de style) employés en France, elle se sentira très probablement déconcertée.

Ce que le langage figuré produit est un déplacement du sens. « Mon chef m’a rugi et m’a laissé sans alternatives » ne veut pas dire que le patron de cette personne soit un lion (l’animal qui rugit). L’énoncé suggère plutôt que le chef a une attitude féroce avec qui il est impossible de discuter.

Le langage figuré est fortement employé dans la poésie et dans les textes littéraires. Par contre, dans les documents scientifiques ou juridiques, pour n’en citer que quelques-uns, le langage propre est préférable étant donné qu’il est plus précis voire neutre, évitant ainsi toute confusion.



top