search
top

Définition de langage

Le langage peut se définir comme un système de communication. Dans le cas des êtres humains, le langage est particulièrement développé et est beaucoup plus spécialisé que celui des autres espèces animales, étant donné qu’il est physiologique et psychique à la fois. Le langage nous permet d’abstraire et de communiquer des concepts.

Une séparation technique donne la possibilité de reconnaitre les trois sphères du langage : la forme (elle comprend la phonologie, la morphologie et la syntaxe), le contenu (la sémantique) et l’utilisation (la pragmatique).

Pour le linguiste Ferdinand de Saussure, le langage se compose de la langue (il s’agit de l’idiome, un modèle général et constant pour les membres d’une collectivité linguistique) et de la parole (la matérialisation momentanée de ce modèle; c’est un acte individuel et volontaire qui a lieu par le biais de la phonation et de l’écriture).

Avant de développer leurs capacités de façon étendue, les humains utilisent un pré-langage, à savoir, un système de communication rudimentaire qui apparait au cours des premières années de vie et qui implique des capacités neurophysiologiques et psychologiques telles que la perception, la motricité, l’imitation et la mémoire.

D’autre part, le concept de langue naturelle fait allusion à la variété linguistique ou à la forme de langage humain à des fins communicatives pourvue d’une syntaxe et qui obéit au principe de l’économie.

Charles F. Hockett a établi quinze particularités qui sont présentes dans les langues naturelles, entre elles il y a lieu de mentionner le caractère arbitraire (de la relation entre le signe et la signification), la productivité (elle permet de créer de nouveaux messages) et la structure hiérarchique (selon laquelle les langues humaines obéissent à des règles ou à des principes syntactiques et grammaticales, étant donné que les productions ne sont pas aléatoires).



top