search
top

Définition de laïc

Laïc est ce/celui qui n’a pas d’ordres cléricaux. Le terme provient du vocable latin laĭcus et permet aussi de désigner tout chrétien n’appartenant pas au clergé

Le concept a acquis une plus grande importance pour l’Église Catholique à partir du II concile œcuménique du Vatican réalisé en 1959, au moment où a été reconnue la vocation religieuse du laïc par le biais de la sanctification de ses obligations en tant que chrétien. Ceci dit, bien que le laïc ne fasse pas partie du clergé, il doit exercer l’évangélisation et mettre en œuvre des tâches quotidiennes en fonction des préceptes de Jésus-Christ.

Autrement dit, les laïcs sont des chrétiens qui exercent leur mission religieuse hors du cadre clérical. Ce sont des personnes baptisées qui font partie de l’Église malgré ne pas avoir reçu le sacrement de l’Ordre.

L’adjectif laïc, par ailleurs, désigne celui ou celle (laïque, au féminin) qui ne dépend d’aucune organisation religieuse. Par exemple: « L’État argentin est laïc et, même s’il écoute tous les crédos, il n’accepte aucun décret moral, peu importe la religion », « Je souhaite que mes enfants grandissent en liberté au moyen de l’enseignement laïc ».

On entend par laïcisme l’idéologie ou le mouvement politique qui défend et qui est à l’origine de l’organisation sociale indépendante des ordres religieux. La notion d’État laïc est survenue suite à la séparation entre les institutions étatiques et celles qui appartiennent à l’Église.

Pour les laïcistes (ou les partisans), l’ordre social doit dépendre de la liberté de conscience et non pas de l’imposition de valeurs ni de normes morales ayant un lien avec une religion. Toutefois, ils ne condamnent pas l’existence des valeurs religieuses.



top