search
top

Définition de lacération

Lacération, du latin laceratĭo, est l’action et l’effet de lacérer. Ce verbe renvoie à faire du mal, blesser, endommager ou affliger. Il peut être utilisé, par conséquent, dans un sens physique (traumatisme spécifique et corporel) ou dans un sens symbolique/figuré (une douleur émotionnelle).

Exemples : « Les médecins ont dit que c’est une lacération importante qui prendra pas mal de temps à guérir », « La lacération produite par le coup nous a obligé à faire sept points de suture à la victime », « Ce qui fait mal ce sont les lacérations de l’âme ».

On peut définir la lacération comme une rupture qui se produit sur la peau. Ces ruptures peuvent être mineures ou graves. Les lacérations mineures comportent peu de douleur et saignement, aucun engourdissement ni de picotements dans la région. D’habitude, ces plaies guérissent rapidement sans avoir à aller voir un médecin.

Les lacérations majeures, à leur tour, incluent des saignements abondants et font très mal. Parfois, des tendons ou des os peuvent être vus à travers la lacération. Dans ces cas, une attention médicale immédiate est nécessaire.

En la présence d’une lacération mineure, il est important de nettoyer la plaie avec de l’eau tiède et du savon. Ensuite, il faut appliquer une pommade ou un antibiotique puis la couvrir avec une compresse de gaze stérile.

La lacération peut également avoir un sens métaphorique lorsque la douleur profonde est dans l’âme : « Chacune de tes paroles provoque une lacération dans mon esprit : je te demande d’arrêter », « Je ne pardonnerai jamais les lacérations émotionnels que tu as causé à mon fils », « Les blessures au visage guériront vite, mais pas les lacérations qui se sont produites dans la profondeur de mon être ».



top