search
top

Définition de jugement

Le concept jugement, qui provient du verbe « juger » (du latin judicare), admet plusieurs usages. Il s’agit, par exemple, de la faculté de l’esprit permettant de distinguer le bien et le mal ou le vrai (la vérité) et le faux (le mensonge). Le jugement est, par ailleurs, une opinion, un avis, un raisonnement, un verdict ou une appréciation.

Tout jugement, en tant qu’acte de l’esprit, se compose d’un sujet (le terme qui fait l’objet du jugement), d’un attribut (l’affirmé du sujet) et d’une copule (le lien entre les deux termes, déterminant si le sujet convient ou non à l’attribut).

Les jugements peuvent être universels ou particuliers et affirmatifs ou négatifs. « L’être humain est cruel » est un exemple de jugement où « être humain » est le sujet, « cruel » est le prédicat et « est » est la copule. Ce même exemple est un jugement universel car le sujet est pris dans toute son extension, et affirmatif à la fois. Par contre, dans une proposition telle que « Certains hommes ne sont pas intelligents », il s’agit d’un jugement particulier (le sujet est pris d’une partie seulement de son extension) et négatif.

Tout jugement est subjectif dans la mesure où le sujet ne donne que son avis sans avoir témoigné, vu, entendu ou perçu quoi que ce soit. En effet, il se fait une opinion personnelle sur quelqu’un ou quelque chose. Même s’il s’agit d’une appréciation portée, elle demeure subjective. Un ouvrage, par exemple, peut plaire (appréciation favorable) à quelqu’un et déplaire (appréciation défavorable) à quelqu’un d’autre.

Enfin, le jugement concerne également le Droit, lorsque deux parties comparaissent en justice (par devant le tribunal) en raison d’un litige en cours. Le jugement, dans ce contexte, consiste à prendre une décision à propos de quelqu’un ou d’une affaire et de prononcer une sentence, c’est-à-dire, de rendre une décision dans le respect des lois et des règlements en vigueur et tout en tenant compte des droits des parties concernées: « Il faut à tout prix mettre en jugement tous les journalistes qui ont calomnié l’entreprise ».



top