search
top

Définition d’ironie

Du latin ironīa, dérivant, à son tour, d’un vocable grec, l’ironie est une moquerie dissimulée. Il s’agit d’une figure rhétorique qui consiste à faire comprendre le contraire de ce que l’on veut dire par le biais d’une certaine intonation ou du langage corporel.

Prenons comme exemple une info à la télé où le journaliste annonce qu’un homme a été rencontré mort avec cinq balles dans le crâne et qu’un téléspectateur fait le commentaire suivant : « Je parie que c’est un assassinat ». Face à l’évidence de l’affirmation, sa femme répond : « Quelle intelligence, mon chéri ! Ta capacité de raisonnement me fascine ».

Autre exemple : une femme se rend à une fête avec une robe toute vieille et sale. En la regardant, l’une des invitées exclame : « Je te félicite pour ton look super original, c’est surement une nouvelle mode qui n’est pas encore arrivée par ici ! ».

L’ironie n’est pas toujours destinée à se moquer des autres et n’est pas non plus toujours agressive. Une personne qui doit aller à l’hôpital visiter un ami qui est malade peut commenter, en guise de lamentation : « Mes plans pour cet après-midi vont être divertissants ». Le même peut arriver lorsque deux copains de classe s’assemblent pour étudier et que l’un d’entre eux affirme : « T’imagines pas à quel point on va bien s’amuser avec ces livres ! ».

L’ironie plus cruelle et violente prend la désignation de sarcasme : « Mais non, tu n’es pas du tout grosse, ce sont les autres qui sont toutes des minces ! ». Ce genre d’expressions suppose une agression dont le but est de discriminer et de blesser la destinataire.

Une autre phrase ironique ou sarcastique serait la suivante : « Évidemment que j’attache importance à votre dévouement. D’ailleurs, je vais même organiser une fête en votre honneur pour récompenser l’importance de votre incommensurable effort en faveur de cette entreprise ».



top