search
top

Définition de intérêt

Le mot intérêt vient du latin interest (« ce qui importe ») et a plusieurs acceptions. Tout d’abord, l’intérêt peut désigner un sentiment de curiosité et de bienveillance par rapport à une personne ou à une chose. Par exemple : « Mon principal intérêt, c’est la musique », « La baisse des impôts nous concerne à tous, elle sert bel et bien la cause de l’intérêt général ».

Ensuite, nous mentionnerons le conflit d’intérêts, qui apparait chez une personne à partir du moment où elle se voit obligée à accomplir une quelconque fonction d’intérêt général et dont les intérêts personnels sont en concurrence, pour ainsi dire, avec la mission qui lui est confiée. Cela arrive souvent au sein des entreprises par rapport aux employés.

Puis, en finance, ce vocable désigne la rémunération offerte en retour d’un prêt d’argent. Pour le prêteur (une banque, par exemple), il s’agit du prix de sa renonciation temporaire à faire usage de l’argent prêté, tandis que pour l’emprunteur, c’est le coût correspondant à l’usage anticipé de ce même argent.

L’intérêt est une formule d’indexation qui se calcule par application d’un pourcentage, appelé le taux d’intérêt, permettant de savoir combien peut nous rapporter un plan d’épargne ou combien peut nous coûter un crédit : « Mon épargne à échéance fixe me fait rapporter 10,1% d’intérêts », « Le crédit qui m’a été concédé me revient à 25% rien qu’en taux d’intérêts ».

Cette notion d’intérêt indique quelle quantité d’argent est-il possible d’obtenir (ou devant être payée, tout dépend du cas) sur une période de temps donnée. Un crédit de 1.000 euros dont le taux d’intérêt annuel est de 10% implique que l’emprunteur doive rendre 1.100 euros au bout de douze mois (à l’échéance).

En ce sens, l’intérêt permet de calculer les profits d’un placement financier. Une épargne à échéance fixe de 2.500 euros par an avec un intérêt annuel de 15% représente un revenu de 375 euros.



top