search
top

Définition d’intégral

Intégral est un adjectif qui permet de se rapporter à ce qui est total, entier ou complet. Le terme vient du latin integrālis. L’adjectif intégral se dit de ce qui ne fait l’objet d’aucune restriction ou d’aucune coupure.

Exemples : « Ce pays a besoin d’un projet intégral et non pas de mesures servant de remèdes pour ne corriger que les problèmes les plus urgents », « Je veux un joueur intégral capable de jouer n’importe où sur le terrain, aussi bien à l’attaque qu’à la défense ».

Pour la philosophie, l’intégral est la partie intégrante d’un ensemble faisant partie de la composition de celui-ci, mais n’étant pas indispensable, ce qui signifie que cet ensemble peut survivre/subsister sans cette même partie intégrante. Cela peut se remarquer avec certaines parties du corps humain : les bras ou les jambes font l’intégrité du corps, mais celui-ci reste toujours un corps même sans la présence de ces extrémités.

Dans le langage familier, c’est ce qui réalise pleinement une caractéristique ou une qualité : le bronzage intégral, par exemple, est sur la totalité du corps ; un nu intégral est un nu total (le corps entièrement nu).

Le nom « intégrale » est employé lorsqu’on veut se référer, par exemple, à l’œuvre complète d’un artiste (écrivain, musicien, etc.) : « Je viens de m’acheter l’intégrale d’Édith Piaf ».

En mathématiques, l’intégrale est la limite, si elle existe, de sommes d’un nombre croissant d’éléments tout petits construits en divisant le domaine de définition d’une fonction. Le calcul des intégrales, qui cherche à obtenir une fonction à partir de sa dérivée, a une importance majeure en mathématiques et dans les sciences.



top