search
top

Définition d’impie

Du latin impĭus, impie est un adjectif qui évoque le manque de piété ou l’absence de religion. Le concept est également utilisé pour désigner ce qui est contraire ou hostile à la religion, ou qui ne respecte pas ce qui est sacré.

Exemples : « Il fut un temps où les impies étaient poursuivis et, une fois trouvés, ils étaient torturés à mort », « Le prêtre pense que le vieil homme était impie, mais il n’a pas osé l’interroger en public étant donné l’influence qu’il a sur le peuple », « David a montré un comportement impie avec ceux qui criaient miséricorde ».

Pour la théologie, l’impiété consiste à renier Dieu. Déjà à l’époque des Romains, l’impiété était associée à l’immoralité, au sacrilège et à la méchanceté. La notion allait même plus loin que la religion : ceux qui ne respectaient pas leurs parents ou leur patrie étaient considérés impies. Les impies disaient qu’ils n’avaient aucune obligation avec quoi, ni qui que ce soit, raison pour laquelle on les considérait des personnes cruelles et dénaturées.

De nos jours, l’utilisation du terme est limitée au domaine de la religion. Les secteurs religieux les plus fondamentalistes et conservateurs qualifient d’impies toux ceux qui, selon eux, ne respectent ni les commandements de Dieu ni les préceptes émanant de l’autorité religieuse.

Avec une telle vision du monde beaucoup de personnes non religieuses, même celles qui ne s’opposent pas à la religion, sont considérés impies en raison de leur libéralisme. Soutenir l’avortement ou la contraception (la pilule) peuvent être des motifs suffisants pour que l’Église accuse les gens d’impiété.



top