search
top

Définition de illicite

Du latin illicĭtus, l’adjectif illicite désigne ce qui n’est pas permis par la loi ou moralement. Il s’agit donc d’un délit (violation de la loi) ou d’une erreur éthique. Par exemple: « Nous avons emprisonné un homme qui vient de commettre un acte illicite au centre commercial », « Le suspect a des antécédents pour de nombreux actes illicites, allant de vols à des assassinats », « Il est illicite de penser que rien que quelques gestes heureux suffisent pour résoudre des années d’injustices ».

On entend par acte illicite l’acte contraire au droit. La cause illicite, par ailleurs, est celle qui s’oppose aux lois ou à la morale: « L’intendant a commis un acte illicite et doit répondre face à la Justice », « Mon licenciement est à l’origine d’une cause illicite: j’ai le droit d’exiger une indemnisation ».

L’enrichissement illicite est un concept qui désigne le fait d’enrichir par des moyens contraires à la loi. D’habitude, la notion est employée pour faire allusion aux fonctionnaires publics qui profitent de leur pouvoir et de leur autorité pour réaliser des affaires illégales ou qui obtiennent de l’argent grâce à des pots-de-vin (subornations): « Le président va être accusé d’enrichissement illicite du fait de ne pas avoir été en mesure de justifier comment il a acquis une villa d’une valeur d’un million de dollars », « Le fonctionnaire a été accusé d’enrichissement illicite et risque de passer cinq ans derrière les barreaux ».

L’antonyme d’illicite est licite (du latin licĭtus). Il permet de désigner ce qui est juste et permis conformément à la justice et à la raison: « Le comportement de ce monsieur peut être mis en question du point de vue éthique bien qu’il soit licite et non punissable par la loi ».



top