search
top

Définition d’icône

Un terme grec a donné lieu au vocable russe ikona, qui s’est converti en le mot français « icône ». Il s’agit d’un signe qui est dans un rapport de similitude/ressemblance avec la réalité et qui peut représenter un certain objet. Exemple : le dessin d’une courbe sur un panneau indique que le conducteur trouvera, après quelques mètres de distance, une courbe sur la route.

D’après le sémiologue Charles Peirce, une icône est un signe qui peut représenter quelque chose du fait de ressembler à un aspect donné de l’objet représenté.

Dans le domaine de l’informatique, une icône est une représentation graphique schématique servant à identifier les programmes (logiciels) ou diverses fonctions pouvant être développées à l’aide d’un ordinateur ou d’un autre dispositif. Ces pictogrammes numériques facilitent l’usage des équipements technologiques : « Tu dois double-cliquer sur l’icône de la lettre W pour ouvrir Microsoft Word ».

Une icône religieuse est une représentation au pinceau ou en relief que l’on retrouve souvent dans les églises et les temples. L’hindouisme est l’une des religions les plus riches en matière d’iconographie, tandis que, de l’autre côté, l’islam n’est pas favorable aux représentations visuelles.
La peinture d’icônes a commencé à se développer dans l’Empire byzantin, à Constantinople, puis la tradition s’est répandue à travers la Russie et la Crète.

Il y a lieu de souligner que les icônes religieuses peuvent faire l’objet de vénération et être élevées au rang des objets sacrés, ou être tout simplement des images ornementales ou décoratives.



top