search
top

Définition d’hystérie

L’hystérie est un terme d’origine française, bien que son origine plus éloignée remonte à la langue grecque. L’hystérie est définie comme une maladie nerveuse chronique qui est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et qui se caractérise par une grande variété de symptômes fonctionnels. Toutefois, à l’heure actuelle, la médecine n’emploie pas ce terme.

L’hystérie est un trouble psychologique qui s’inscrit dans le cadre des névroses et des troubles de somatisation. Cela signifie que le patient hystérique présente des symptômes physiques et psychologiques sans origine organique, souvent développés pour des raisons inconscientes.

Les palpitations, les douleurs abdominales et les convulsions sont quelques-uns des effets de l’hystérie. L’hypocondrie, la somatisation, l’amnésie dissociative et la dépersonnalisation sont également associées aux troubles hystériques.

Pendant longtemps, et jusqu’à la fin du XIXe siècle, l’hystérie était associée à une indisposition présumée chez la femme liée à la sexualité. Les médecins traitaient les femmes apparemment malades en faisant des massages au clitoris ou en leur recommandant l’utilisation de vibromasseurs car ils attribuaient ce mal à ce que les Grecs appelaient d’« utérus brûlant ».

Ces pratiques ne font désormais plus partie de la médecine et il est considéré que les symptômes hystériques apparaissent aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Aujourd’hui, l’hystérie est considérée comme un état temporaire de l’excitation nerveuse produite par une situation anormale ou hors de l’ordinaire. Exemples : « L’arrivée du chanteur mexicain a déclenché l’hystérie des fans », « Je n’aime pas l’hystérie qui se pose autour des acteurs ».



top