search
top

Définition de humanisme

Le concept d’humanisme a plusieurs acceptions. Il s’agit, par exemple, de la doctrine fondée sur l’intégration des valeurs humaines. De même, l’humanisme est un mouvement de la Renaissance qui se propose de se tourner vers la culture gréco-latine pour restaurer les valeurs humaines.

L’humanisme, en général, est un comportement ou une attitude qui exalte le genre humain. Sous cette conception, l’art, la culture, le sport et les activités humaines générales deviennent très importants.

Il y a lieu de dire que l’humanisme cherche la transcendance de l’être humain en tant qu’espèce. Il s’agit d’une doctrine anthropocentrique où l’homme est la mesure de toutes les choses. L’organisation sociale se veut donc d’être développée depuis le bien-être humain. Ce courant s’oppose au théocentrisme médiéval, où Dieu était le centre de la vie.

L’humanisme attache une particulière importance aux valeurs et admet leur existence, telles que le prestige, le pouvoir et la gloire, alors qu’elles faisaient l’objet de critiques par la morale chrétienne et étaient d’ailleurs considérées comme des pêchés. Contrairement aux doctrines religieuses, l’humanisme fait de l’homme un objet de foi, sachant qu’autrefois la foi n’appartenait qu’à Dieu.

En tant que mouvement intellectuel apparu en Europe au XVe siècle, l’humanisme favorisait la formation intégrale des personnes. Ceci dit, les humanistes avaient l’habitude de partager des expériences et de les débattre.

L’humanisme s’oppose à la surconsommation dans la mesure où il est contre tout ce qui est superficiel, le narcissisme ainsi que ce qui n’appartient pas à la dignité humaine. La chosification de l’homme en tant que producteur ou consommateur porte atteinte à son développement intégral.



top