search
top

Définition d’hémorragie

Hémorragie vient du latin haemorragĭa qui, à son tour, tire son origine dans un terme grec. Le terme est utilisé pour désigner le débit de sang (ou le saignement) qui est généré à partir de la rupture de vaisseaux sanguins.

Exemples : « L’infirmière est inquiète parce qu’elle n’arrive pas à arrêter l’hémorragie », « Après s’être blessé, le saignement était évident et ses vêtements sont restés avec des tâches rouge », « Ce matin, j’ai eu un accident de voiture, mais heureusement je me suis juste fait mal au bras et j’ai souffert une petite hémorragie à la main ».

On entend donc par hémorragie toute perte (ou sortie) de sang hors du système cardio-vasculaire. La perte de sang, cependant, peut être externe (lorsque la rupture se produit sur la peau) ou interne (lorsque le sang sort d’un vaisseau sanguin mais qu’il reste à l’intérieur du corps). Une autre possibilité est que l’hémorragie s’écoule à travers un orifice naturel du corps tels que les narines, la bouche ou le vagin.

Selon le type de vaisseau sanguin endommagé, il est possible de faire la distinction entre les hémorragies artérielles, les veineuses et les capillaires. L’hémorragie artérielle est la plus grave : il s’agit d’une blessure dans une artère et le sang est éjecté avec force, bien que les jets soient intermittents.

L’hémorragie veineuse implique le saignement d’une veine endommagée. Le flux sanguin est continu mais il manque de force. L’hémorragie capillaire, enfin, est le saignement le plus fréquent et se produit à partir d’une rupture d’un capillaire (les vaisseaux les plus abondants et où le sang coule avec moins de pression).



top