search
top

Définition de globules blancs

Du latin globŭlus, globule est un petit corps sphérique. Le terme est le diminutif de globe et est souvent utilisé pour désigner les cellules qui composent le sang. On peut distinguer, à cet égard, les globules blancs et les globules rouges.

Les globules blancs (dits aussi leucocytes) sont les cellules sanguines qui sont responsables de la réponse immunitaire en agissant dans la défense du corps contre les substances et les antigènes étrangers. Les leucocytes, ainsi que les globules rouges et les plaquettes, forment l’ensemble des éléments figurés du sang.

L’origine des globules blancs se trouve dans la moelle osseuse et le tissu lymphatique. En l’absence de pigments, ils sont classés comme « blancs» pour pouvoir les distinguer des globules rouges.

Un leucocyte est une cellule mobile (comprenant entre 8 et 20 microns) qui est transférée par l’intermédiaire des pseudopodes. Il contient un noyau, des mitochondries et d’autres organites cellulaires, et il peut sortir des vaisseaux sanguins à travers un mécanisme appelé diapédèse qui lui permet d’étendre son contenu cytoplasmique.

Selon la forme du noyau, les globules blancs peuvent être divisés en lymphocytes, monocytes, neutrophiles, basophiles ou éosinophiles. Selon les caractéristiques de coloration, d’autre part, on peut parler de granulocytes, de neutrophiles, d’agranulocytes ou de basophiles.

Il est possible d’observer des changements au niveau de la taille, de la forme et de la fonction des globules blancs. Ces troubles se doivent à des maladies héréditaires, à des infections ou à des réactions aux médicaments ou à l’anémie, par exemple. La leucocytose est l’augmentation du nombre de globules blancs tandis que la diminution est appelée leucopénie.



top