search
top

Définition de Gestalt

Gestalt doit être écrit avec une majuscule du fait d’être un substantif d’origine allemande. Bien qu’il soit souvent traduit par théorie de la forme ou configuration, le terme original est accepté tel quel, étant donné qu’il n’existe pas d’équivalent exacte en français.

La psychologie de la Gestalt (dit aussi gestaltisme) est un courant de la psychologie moderne, qui est apparu dans les années 60 (XXe siècle) en Allemagne par le biais des théoriciens comme Max Wertheimer, Wolfgang Köhler, Kurt Koffka et Kurt Lewin.

Cette thérapeutique soutient que l’esprit configure, par plusieurs lois, les éléments qu’elle reçoit au moyen de la perception ou de la mémoire (l’intelligence). La psychologie de la Gestalt affirme que le tout est plus que la somme de ses parties.

Parmi les principales lois annoncées par le courant Gestalt, il y a lieu de mentionner la loi de la prégnance (la tendance de l’expérience perceptive à adopter les formes les plus simples possibles), la loi de clôture (l’esprit ajoute les éléments manquants pour compléter une figure), la loi de similitude (l’esprit réunie les éléments similaires dans une seule entité), la loi de la proximité (l’agroupement partiel ou séquentiel d’éléments basé sur la distance), la loi de la bonne forme (au loin, les images symétriques sont perçues comme un seul élément) et la loi de bonne continuité (les détails qui gardent une direction tendent à être assemblés, faisant partie d’un modèle).

Il convient de distinguer la psychologie de la Gestalt et la Gestalt-thérapie, qui appartient à la psychologie humaniste et qui se caractérise pour son but de développer le potentiel humain.



top