search
top

Définition de fluctuation

Du latin fluctuatĭo, la fluctuation est l’acte et les conséquences de fluctuer. Ce verbe désigne l’oscillation (augmenter et réduire de manière alternée) ou le vacillement. Le concept admet plusieurs applications selon le contexte.

En matière de finance, la fluctuation est la perte monétaire qui a lieu suite à la réduction d’une certaine quantité de marchandises ou par la mise à jour du stock. Il s’agit de la différence entre ce que montrent les livres des inventaires et l’existence réelle (physique) des biens.

On entend par freinte la perte concrète et matérielle des produits, tandis que la fluctuation est associée à la perte monétaire en raison de cette variation. La fluctuation indique donc en argent la différence entre ce que l’on a et ce à quoi on s’attendait d’après les inventaires.

Il est possible de distinguer deux grands types de fluctuations. La fluctuation régulière, dite aussi cyclique, a lieu lorsqu’il existe des périodes stationnaires (des étapes de croissance se succèdent à des époques de contraction). La fluctuation irrégulière, par contre, est déterminée par des modifications qui ne sont pas périodiques et qui obéissent à des altérations qui ne sont pas habituelles.

Les variations qui ont lieu au sein du marché des changes sont également des fluctuations. Le concept, dans ce cas, permet de désigner les modifications de la valeur d’une devise par rapport à d’autres. Cette fluctuation dépend généralement des banques centrales de chaque pays, des actions politiques et de l’état du commerce international en vigueur.

Enfin, on entend par fluctuation l’hésitation qui amène une personne à vaciller et à ne pas résoudre une situation.



top