search
top

Définition de fascisme

Le fascisme est un mouvement politique et social né en Italie par le biais de Benito Mussolini suite à la Première Guerre Mondiale. Il s’agit d’un mouvement totalitaire et nationaliste, dont la doctrine (et les similaires qui se développent dans d’autres pays) reçoit le nom de fasciste.

Le fascisme a été proposé comme une troisième voie vis-à-vis des démocraties libérales (telles que la nord-américaine) et du socialisme (l’URSS). Outre le régime de Mussolini en Italie, ceux de l’Allemagne d’Adolf Hitler et de l’Espagne de Francisco Franco sont également considérés fascistes.

Le fascisme se base sur un État tout puissant qui prétend incarner l’esprit du peuple. La population ne doit donc aller voir nulle part ailleurs d’autre que l’État, qui appartient à un parti unique. L’état fasciste exerce son autorité au moyen de la violence, de la répression et de la propagande (y compris la manipulation du système éducatif).

Le leader fasciste est un chef de file qui se trouve au-dessus des hommes communs. Mussolini s’auto-désigne Il Duce, qui dérive du latin Dux (« Général »). Il s’agit de leaderships messianiques et autoritaires, avec un pouvoir qui est exercé de manière unilatéral et sans demander l’avis de qui que ce soit.

En Allemagne, le fascisme est associé au nazisme. Ce mouvement avait un fort composant racial, qui promulguait la supériorité de la race aérienne et qui visait l’extermination d’autres collectivités, telles que les juifs, les gitans et les noirs.

Le néofascisme et le néonazisme répètent les attitudes des mouvements originaires (violence, autoritarisme), alors qu’ils nient ou minimisent les crimes commis par ces groupes tout au long du XXe siècle.



top