search
top

Définition de fable

Le mot fable provient du mot latin fabŭla. Tel que mentionné dans le dictionnaire Larousse en ligne, il s’agit d’un bref récit fictionnel, en prose ou en poème, dont le but est didactique, souvent manifesté sous une moralité finale. Dans les fables, des personnes, des animaux et d’autres êtres animés ou inanimés peuvent y intervenir.

Par ailleurs, une fable est chacun des récits appartenant à la mythologie d’autrefois, tout propos mensonger, l’allégation inventée de toutes pièces (rumeurs, etc.). Ce concept est également employé pour désigner toute fausse relation, mensongère et sans fondement, et la fiction trompeuse qui dissimule une vérité.

En tant que genre littéraire, les fables sont des compositions allégoriques courtes d’où l’on tire une moralité à caractère instructif. Les fables sont différentes des apologues dans la mesure où ces derniers sont plus généraux.

Les fables ont leur origine dans l’Antiquité gréco-romaine, à l’époque où les esclaves pédagogues les utilisaient pour enseigner la conduite (le comportement) éthique aux enfants qu’ils éduquaient. Leurs moralités se fondaient sur la morale du paganisme, qui partait du principe qu’il était impossible de changer la condition naturelle des choses. Par contre, avec le christianisme, les fables en arrivent à diffuser la possibilité d’une évolution dans la nature humaine, avec un jugement moral inclus.

Vers le XIXe siècle, la fable est devenue l’un des genres littéraires les plus populaires, avec un approfondissement des thèmes et la publication de plusieurs collections spécialisées.

Le terme fable est également utilisée dans l’expression « être la fable de », qui se dit de quelqu’un qui a tendance à amuser et à faire rire les autres, autrement dit, cette personne est la risée de son groupe (« Ludovic est la fable du quartier »).



top